Home

Dans un article de Robert Fisk intitulé “Abou-Nidal, le mercenaire palestinien notoire, ‘était un espion des Etats-Unis'”, le quotidien britannique “The Independent” révèle des documents secrets écrits par les services de renseignements du dictateur irakien Saddam Hussein, à son adresse.
Dans les documents, les services informent l’ancien président irakien que “l’assassin palestinien notoire Abou-Nidal” collaborait avec les Américains, par l’intermédiaire des Egyptiens et des Koweïtiens, et “essayait de trouver des preuves liant Saddam à Al-Qaïda.” Ce dernier point devant être utilisé par le président américain George W. Bush pour justifier une invasion de l’Irak.
Les dernières heures d’Abou-Nidal ont également été reconstituées à partir des documents secrets que s’est procuré le journal. Quelques jours après la mort de Khalil al-Banna, alias Abou-Nidal, le chef des services de renseignements irakien Taher Jalil Habbouche a affirmé au cours d’une conférence de presse à Bagdad que Banna s’était suicidé sachant que les services secrets se dirigeaient vers son appartement pour l’arrêter. Selon les rapports, il en est autrement, Abou-Nidal aurait subi une longue série d’interrogatoires avant d’être achevé.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s